Vous êtes ici

NSE et l’égalité professionnelle femmes et hommes

En tant qu'acteur responsable et à travers la signature de son accord égalité professionnelle le 23
février 2017, NSE s'engage chaque année en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes
et les hommes. A ce titre, l'entreprise agit pour favoriser une mixité dans l’entreprise ; appliquer, à
situation équivalente, le principe d'égalité de rémunération et d'évolution professionnelle ;
favoriser et promouvoir la conciliation entre vie professionnelle et vie privée.

 

Depuis le 5 septembre 2018, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel impose aux
entreprises de supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

 

Pour mesurer si l'obligation est respectée, cinq indicateurs sont pris en compte et donnent une
note sur 100 points :

1. l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes,
2. l’écart de répartition des augmentations individuelles,
3. l’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250
salariés),
4. le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
5. le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations.

 

La note doit être au moins de 75 points ; à défaut les écarts devront être corrigés sur 3 ans.

Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018, la note obtenue par NSE est de 68 sur 100 points,
sachant que l’entreprise obtient une note de 33 sur 40 points à l’indicateur 1, 20 sur 20 points à
l’indicateur 2 et 15 sur 15 points à l’indicateur 3.


NSE a d'ores et déjà analysé ce résultat et identifié des actions à mettre en œuvre pour lui
permettre d'obtenir, au plus tard d'ici 3 ans, un index d'égalité professionnelle qui soit supérieur
ou égal à 75 points.